Translate

jeudi 4 juillet 2013

Bangkok la magnifique



Pour une fille qui déteste l'imprévu, j'ai fait fort cette fois ! Alors que je n'y pensais pas il y a dix jours, me voilà aujourd'hui à Bangkok, à des lieues du stress Parisien et du froid qui glace l'huleur des Français.
Mais comment m'est venue cette idée folle ? Il y a deux semaines, j'ai accompagné à l'aéroport ma petite Nounouche, qui avait subitement décidé de retrouver ma petite femme dans son Vietnam adopté depuis cinq mois. Comme cette expérience ne m'avait pas suffi, après avoir assisté au départ de ma siistaàh en Indonésie, j'ai eu le déclic : ma place était, à moi aussi, loin de Paris. Je me devais de retrouver Anne-Laure ou ma soeur an Asie. Ni une, ni deux, j'ai réservé mon billet et quelques jours plus  tard... TADAAAM.





J'ai beau avoir quitté la France, la pluie ne m'a pas lachée... Elle est quand même plus agréable ici, sauf quand il s'agit de marcher en ballerines... C'est dans la rue animée de Khao San que nous avons trouvé une chambre agréable pour une bouchée de pain, au milieu des vendeurs de vêtements, des lunettes contrefaites, des vendeurs de Pad Thai ambulants, des tatoueurs et des Karaokés. Après une journée de temples bouddhiques, de massages Thailandais et de shopping, la sérénité a déjà commencé à me gagner. Il n'y a pas à dire, Bangkok c'est le pied !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire